Accueil LBFA BEeSy Inserm Université de Grenoble
Le Laboratoire

Groupes

Annuaire

Gestion des Pôles

Accès

La Recherche

Equipe 1

Equipe 2

Collaborations

Publications

Ressources

Equipements

Compétences

Liens utiles

Documents

Formation

Enseignement

UFR associées

Thèses soutenues

Partenaires

Hygiène et Sécurité


Quelques informations sur :


Les locaux :

Le bâtiment B est sous digicode de façon permanente. Entre 20h30 et 7H00, il est sous alarme. Les cartes permettant d'activer ou désactiver l'alarme sont réservées aux permanents, doctorants et post-doctorants. Elles sont à demander (avec leur mode d'emploi) à Regis MONTMAYEUL ou Sarah HAMANT.
Le soir, en partant, pensez à éteindre toutes les lumières même si pour cela il vous faut remonter d'un étage. Pensez également à fermer les fenêtres surtout en été car les orages sont fréquents et le matériel proche des fenêtres souvent fragile. De plus, si un incendie se déclarait dans une pièce, il serait "ralenti" par des fenêtres et des portes fermées.
Les abeilles nous envahissent chaque année et font de gros dégâts. Si une pièce tend à devenir leur "ruche provisoire", sachez qu'un apiculteur, habilité par l'Université, peut intervenir. Pour cela demandez à Sarah HAMANT ou Karine COUTURIER de le contacter.

La salle de repos :

Une salle est à la disposition de tous au premier étage (pièce 105). Vous pouvez y prendre vos repas de midi (micro-ondes, four, réfrigérateur, congélateur), un café ou un thé...
Il est demandé à chacun de nettoyer après son passage. Pour le café, le thé, les condiments, les produits d'entretien, une caisse commune existe (contacter Frédéric LAMARCHE).
Cette salle n'est pas une salle de réunion (il y en a une au 2ème étage) mais plutôt une salle de détente. Pour respecter une certaine hygiène, il est demandé de laisser les blouses à l'entrée.
Il est absolument interdit de manger ou boire dans les salles d'expérimentation !!


L'armoire à pharmacie :

Elle se trouve à l'entrée du secrétariat. La réglementation restreint cette trousse à très peu de chose permettant d'attendre les secours (15). N'oubliez pas que certains membres du LBFA sont médecins et pourront intervenir en cas de problème.
Tout incident ou accident doit être signalé à Isabelle HININGER ou Karine COUTURIER (y compris et surtout les morsures d'animaux) pour qu'une déclaration soit faite.


Le cahier de laboratoire :

Toute personne réalisant des expérimentations doit tenir un cahier de laboratoire. Il s'agit d'un outil de travail, d'un moyen de suivi et de traçabilité incontournable. Souvent, en cas de litige, c'est ce document qui fait foi. C'est une des mesures rentrant dans les bonnes pratiques de laboratoire (pour plus d'infos, consultez le site INSERM à ce sujet)
Des cahiers de laboratoire INSERM sont à votre disposition au secrétariat. Ils doivent être lisibles, bien tenus et surtout intelligibles par une autre personne que vous (pas de codes personnels, d'abbréviations non explicitées, etc...). Tout doit être consigné (pas seulement les expériences "réussies"). Les essais et erreurs sont une source d'information indispensable (pour plus d'infos, consultez le site INSERM à ce sujet).
Ces cahiers sont la propriété de l'INSERM et doivent rester au laboratoire même après votre départ (vous pourrez en faire des photocopies).
Un ordinateur de la bibliothèque (Emac-bib2???†A?) permet de sauvegarder vos donnés brutes (à faire souvent) qui doivent elles- aussi rester au laboratoire.


Les consommables :

Vous avez à votre disposition, dans chaque pièce, des consommables (pointes de pipettes, tubes, gants, papier absorbant..). On ne dessert pas une pièce pour une autre !
Une salle de réserve (pièce 211 bis) contient de quoi refaire les stocks de la salle en question. Dans cette réserve, vous trouverez un cahier permettant de noter ce que vous prenez comme matériel. Ceci est indispensable au suivi des stocks. Lorsque vous vous apercevez que la fin d'un stock arrive, le signaler à Madeleine LESBROS ou Stéphane ATTIA.
Des pinces à linges sont à votre disposition pour fermer les sacs de cônes en service. Prenez le temps de le faire car ces sacs ouverts se déversent dans les tiroirs ou prennent la poussière et sont donc régulièrement à jeter.